When You’re Strange, de Tom Di Cillo

Après Oliver Stone en 1991, c’est au tour de Tom DiCillo de nous faire revivre l’histoire des Doors dans When You’re Strange. Ce réalisateur d’origine italienne ayant étudié le cinéma aux USA nous offre là un documentaire qui permet autant à ceux qui ont vécu les premières années rock de s’y replonger, qu’aux générations plus récentes de découvrir une musique dont ils ne connaissaient que le nom.

Grâce à des archives filmées jusque là inédites, les fans des Doors peuvent revivre aux côtés de Jim Morrison les divers moments de son existence tumultueuse, depuis le début de sa carrière jusqu’à sa mort dans son appartement de Paris en 1971. Le montage privilégie les aspects sombres de sa vie personnelle et professionnelle (ses problèmes de drogue et d’alcool, ses comportements excessifs sur scène et dans les studios d’enregistrement), mais suggère également ce qui a fait de lui un mythe : la finesse de ses textes et son charisme hors pair, qui ont charmé la jeunesse de plusieurs générations.

Le grand tourbillon que fut le parcours de Morrison est à l’image de son temps. Un mélange d’événements nous rappelle cette époque. A titre d’exemple, on assiste à l’assassinat de Kennedy, on revoit des scènes de la guerre du Vietnam et des images du mouvement hippie, avec notamment celles de Woodstock, célèbre festival de musique qui prévoyait 50’000 spectateurs et qui en a finalement accueilli 450’000.

Dans ce contexte rock & roll des années 60, on croise le groupe mythique The Who attendant d’entrer sur scène pour la première partie d’un concert des Doors, ainsi que le bassiste d’Elvis Presley accompagnant les Doors dans l’enregistrement d’un de leurs albums.

Le subtil mélange de ces séquences tournées dans les années 60-70 et du court métrage Hwy, An American Pastoral réalisé par Jim Morrison lui-même, le tout raconté par Johnny Depp, ne laisse pas au spectateur une seconde pour s’ennuyer.

N’hésitez plus ! Plongez-vous dans le monde psychédélique et effréné d’un homme qui a changé une face du monde et tracé un chemin sur lequel grand nombre d’esprits marchent encore aujourd’hui.

Anthony Malerba, 24 ans

1MPC2, ESTER, La Chaux-de-Fonds

Advertisements
This entry was posted in TJC La Chaux-de-Fonds. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s