Le Petit Prince a dit

C’est un sujet qui nous fait partager la réalité tragique de ceux qui souffrent. Violette est si jeune, atteinte d’une grave maladie qui touche tant de gens, mais lorsqu’elle frappe un enfant, c’est encore plus dur à accepter. C’est un film simple, sans réelle volonté d’accrocher le spectateur, on suit l’histoire et peu à peu on s’attache aux personnages.

Et effectivement, on est touché pas la sensibilité de la petite Violette qui, au fil du film, s’aperçoit qu’elle a peut-être « quelque chose » et qu’elle va peut-être mourir; elle refait les mouvements que le docteur lui avait appris (afin de voir si elle n’avait aucun trouble physique) qu’elle arrive d’ailleurs à faire.

La maladie de Violette ”recrée”, si on veut, la famille que mère, père et fille étaient autrefois, et c’est très beau. La mère et le père s’entraident, ils ont une meilleure relation, ce qui est positif pour Violette et triste à la fois.

J’ai trouvé que ce film était très beau. Je l’ai beaucoup apprécié.

Cora Grand, 16, Gymnase de Morges

Advertisements
This entry was posted in TJC Lausanne. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s