Fair Game, de Doug Liman

L’histoire vraie de l’affaire Plame-Wilson est joliment mise en scène par Doug Liman, grâce aux performances convaincantes de Naomi Watts (Valerie Plame) et de Sean Penn (Joseph Wilson). Il est d’ailleurs étonnant de noter les ressemblances physiques entre acteurs et personnages réels de l’intrigue, notamment lorsque Plame et Watts (photo ci-dessous) foulèrent ensemble le tapis rouge de Cannes au printemps 2010.

Il faut un peu de temps pour se mettre dans le rythme soutenu du film, avec des discours rapides mais surtout truffés d’abréviations du monde du renseignement américain que les non-initiés auront de la peine à suivre. La situation initiale est rapidement mise en place, mais malheureusement l’action principale se fait un peu attendre. En effet, ce n’est qu’au moment où l’identité de Valerie Plame est dévoilée, que les enjeux nous tiennent vraiment en haleine.

Au niveau de la mise en scène, à noter l’utilisation parfois exagérée des mouvements de caméra. Mis à part cela, des décors tout à fait réalistes : pas de bureaux ultrasophistiqués, ni de jet privés coûteux.

Les scènes d’action sont également très rares ; le but du film n’étant pas d’éblouir, mais ne proposer des faits historiques romancés. Et c’est sur ce point-là que les deux acteurs principaux sont excellents. Ils ont en effet l’avantage de ne pas sur-jouer, malgré des rôles un peu typés.

Les nombreuses diffusions des discours de Bush nous permettent une approche critique des faits. On est alors confronté à l’amoralité et aux mensonges du gouvernement américain, sujet relativement actuel en considérant les révélations de Wikileaks. On peut se poser quelques questions épineuses : jusqu’à quel point sommes-nous tenus dans l’ignorance de notre Etat ? ; quelles sont les limites de la confidentialité gouvernementale? Fair Game propose une morale anti-corruption prônant des valeurs comme la justice et la vérité, sous forme d’un bon divertissement à visage historique.

Joëlle Cachin, 18 ans, Gymnase Auguste Piccard, Lausanne

Advertisements
This entry was posted in TJC Lausanne. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s