A la recherche d’une identité : “Tomboy”, de Céline Sciamma

Comment trouver sa place au sein d’un monde construit d’archétypes, alors que l’on est un(e) enfant à la recherche de sa propre identité sexuelle ? Voilà une des grandes problématiques dont parle le deuxième long métrage de Céline Sciamma.

Laure, jouée par Zoé Héran, est une fille agée d’une dizaine d’années, à l’allure androgyne avec ses cheveux courts, une voix ni tout à fait masculine, ni tout à fait féminine et son corps d’enfant qui n’a pas encore subi les transformations de la puberté. Après s’être installée dans son nouvel appartement, Lisa, une jeune fille de son âge qui vit dans son quartier, la prend pour un garçon. Laure décide alors de se faire passer pour tel en tant que Michael. Lisa est intriguée par ce nouvel arrivant, elle perçoit une différence dans son caractère, il ne ressemble pas aux autres garçons qu’elle côtoie. Elle est attirée par ce Michael et en tombe amoureuse. Laure va donc passer toute les vacances en compagnie de ses camarades en leur faisant croire qu’elle est un garçon, cependant la fin de l’été et la rentrée des classes approchent, et Laure va devoir affronter les conséquences de son mensonge. Le film s’ouvre sur un plan dans lequel on aperçoit Laure, debout, le haut de son corps sortant par le toit de la voiture de ses parents, la voiture défilant sous les arbres et Laure paraissant voler au milieu de cette végétation, Laure tel un oiseau mouvant ses bras comme de frêles ailes, prête à s’envoler vers un nouvel horizon. Cette scène d’introduction montre, de façon très poétique, la liberté qui s’offre à cette jeune fille, prête à se créer une nouvelle identité, à tout recommencer.

Laure ne se reconnaît pas en tant que fille, elle a adopté un look très masculin. Au début du film, un doute s’établit dans l’esprit du spectateur. Est-ce une fille ou un garçon ? Ce doute levé, il est le seul témoin du mensonge qu’a créé Laure, jusqu’à ce que sa petite sœur Jeanne, brillamment jouée par la toute jeune actrice Malonn Lévana, qui ne manquera pas d’ailleurs d’en attendrir plus d’un, découvre et comprenne avec une lucidité étonnante le jeu auquel sa sœur a pris part .

Dans ce film la violence est aussi un aspect important, surtout par rapport au regard que l’on porte sur les filles ou les garçons dans notre société. Laure défie tous les stéréotypes, elle se montre tout aussi violente et forte que ses camarades de sexe masculin. Mais il lui sera de plus en plus difficile de dissimuler sa véritable identité, et l’oiseau libre qu’elle était va se retrouver privé de ses ailes lorsque son secret sera révélé à tous. Humiliée par ses camarades, elle se retrouve à terre, seule en pleine forêt, les arbres ne défilent plus, elle doit faire face à la réalité. Céline Sciamma montre ici à quel point les enfants peuvent se montrer cruels face à un(e) camarade qui se révèle différent(e) et qu’ils ne parviennent pas à comprendre.

Pourtant, à la fin, bien que Lisa se soit sentie leurée et blessée par Laure, elle semble avoir accepté la vérité et le film se termine sur une scène qui ressemble en de nombreux points à leur première scène de rencontre, alors que Laure s’était présentée en tant que Michael. Ici, Laure se présente à nouveau à elle, mais cette fois-ci sous sa vraie identité. Mais au fond ce Michael, n’était-il pas une part d’elle-même ?

Ce film traite avec intelligence et finesse de cette période si compliquée et insaisissable qu’est l’enfance, tout en nous questionnant sur ce que sont les difficultés liées à la recherche d’un soi que la société brime si cette personnalité ne rentre pas dans le cadre qu’elle dicte.

Hortense Lindgjiard, 18 ans, Collège de Candolle, Genève


Advertisements
This entry was posted in TJC Genève. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s