« … » / A propos de “The Artist”

La salle est muette, les gens ont un sourire béat, chaque personne évite de faire le moindre bruit ou même de parler car elles viennent d’être transportées dans le temps. Dans les années 30 et 40, elles viennent de vivre le passage du cinéma muet au cinéma parlant !

C’est ce que l’on ressent après la projection du film d’Hazanavicius. Lui qui avait l’habitude de, surtout, nous faire rire. Souvenez vous des formidables dialogues et de l’humour des OSS 117 : « – Je déteste mon père c’était un nazi ! – Non mais ho ! Comment tu parles de ton père ! Moi mon père il était charron et j’peux te dire que ça filait doux ! »

Et bien dans The Artist nous rions et nous pleurons aussi ! Un acteur de cinéma muet (George Valentin) est rendu obsolète par l’arrivée du parlant. Alors, qu’une figurante (Peppy Miller) se met à gravir rapidement les échelons de la célébrité. Si l’histoire est simple, la manière de la traiter est originale ! En effet, le film est lui-même un film muet ! Ce qui peut déstabiliser au départ mais la narration est tellement claire que l’on entre dans l’histoire avec facilité et on en vient même à trouver bizarre le fait d’entendre des bruits dans le film, lors du cauchemar de George par exemple. Le réalisateur distille une telle poésie dans ses plans que l’ont est véritablement transporté. La deuxième rencontre de George et Peppy est magique ! Il ne voit que ses jambes et se met à danser avec elle et lorsque le rideau se lève (au propre comme au figuré) les personnages se regardent ébahis. C’est peut-être ça l’amour (s’il existe), on commence par découvrir l’autre un petit peu, puis on finit par le voir en entier et ça nous plaît encore plus. Michel Hazanavicius parvient à nous mettre dans l’état d’esprit du personnage en un seul plan ! Le passage où George sombre dans l’alcoolisme, nous le voyons lui et son reflet, accoudés à une table. Ensuite, la caméra tourne et on a l’impression que ce qu’on voyait avant était en fait  son reflet. Mais, non ! Du liquide se répand sur la table et on distingue le vrai du faux. On est saoul comme George et ça fait mal à la tête.

La bande son, elle, semble avoir été reprise de plusieurs films muets de l’époque. Elle colle d’ailleurs très bien au film ! Par contre lors d’une scène de folie nous avons la musique de Vertigo, film qui n’est pas muet et encore moins en noir et blanc.

Passons maintenant aux acteurs ! Car si le film nous présente bon nombre d’acteurs américains, les deux têtes d’affiche restent françaises. Jean Dujardin a trouvé le rôle parfait en incarnant George Valentin, on ne pourra plus lui dire qu’il cabotine trop, chose qu’on lui reprochait dans OSS 117. Quant à Bérénice Béjo, elle est exactement comme les actrices de l’époque ! Pour ce qui est des américains, nous avons le très bon John Goodman, James Cromwell en majordome et une apparition très fugitive de Malcolm McDowell ! Ouvrez bien l’œil, vous en verrez d’autres que vous connaissez sûrement. Le personnage de Jean Dujardin possède aussi un chien qui nous fait immanquablement penser à Milou. Avec Les aventures de Tintin qui sort en salle est-ce une coïncidence ? Détail amusant, dans le générique, le nom des acteurs principaux est cité avant le titre du film, comme dans les vieux films hollywoodiens.

Je ne peux que vous dire d’aller voir ce film ! C’est en plus une véritable leçon de cinéma, Hazanavicius nous fait entrer dans une histoire sans paroles et parvient à faire monter une telle tension sur la fin que l’on est en droit de se demander si certains réalisateurs n’en font pas (beaucoup) trop. J’ai été infiniment plus transporté et ému en regardant The Artist qu’en regardant n’importe quel blockbuster et c’est peu dire. Je vais maintenant me taire et faire une minute de silence en l’honneur de la fin du cinéma muet…

Olivier Gaudet-Blavignac, 20 ans, étudiant à l’Ecole de Cinéma de Genève

Advertisements
This entry was posted in TJC Genève. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s