The Artist – Le muet qui fait parler de lui

George Valentin (Jean Dujardin), un acteur de films muets, voit à son grand désespoir l’arrivée du cinéma parlant faire disparaître sa carrière et celles de tant d’autres avec lui. Heureusement, une jeune actrice montante, Peppy Miller (Bérénice Béjo) fera tout pour l’empêcher de sombrer.

 

 

 

 

 

 

La particularité de ce film ne réside cependant pas dans le scénario, mais dans son genre en soi : il s’agit d’un film muet en noir et blanc, hommage aux jeunes années du cinéma, que nous offre Michel Hazanavicius. On peut craindre, étant habitués au parlant, d’avoir des difficultés à entrer dans le film : que nenni ! Happés dès les premières minutes, on suit avec passion les tourments de George Valentin, depuis sa longue descente aux enfers jusqu’à son sauvetage par la jolie Peppy. On a quand même parfois des petites frustrations, lorsqu’on voit les personnages échanger quelques mots sans qu’on puisse savoir ce qu’ils se disent. Les acteurs sont fantastiques : Jean Dujardin, grandiose, en fait parfois beaucoup mais, contrairement à OSS 117 où cela pouvait agacer, ici, on en redemande ! Il incarne parfaitement son personnage, qu’il interprète avec brio. On ne peut que compatir avec la douleur et l’incompréhension d’un homme face à sa propre chute, depuis le haut jusqu’au bas de l’échelle.

On ne tombe jamais dans la lourdeur ou la grandiloquence; ce sont toujours par des petits détails subtils, ou par sa mise en scène habile que le réalisateur nous fait prendre conscience de l’ampleur du désarroi de George Valentin: on retient notamment la scène du cauchemar, où le personnage de Jean Dujardin rêve que tout fait du bruit, sauf lui, et se retrouve alors dans l’incapacité d’émettre un son alors même qu’il hurle de toute la force de ses poumons. Il y a aussi les petites répliques, comme lorsque l’épouse de George s’écrie : Speak ! ce qu’il ne peut justement faire. A la fin, lorsqu’il tente de se suicider, il ne plaquera pas le pistolet contre sa tempe, mais il placera le canon dans sa bouche, source de tous ses maux.

 

Mais Bérénice Béjo ne reste pas dans l’ombre de son partenaire, loin s’en faut ! Sa fraîcheur et son sourire XXL accompagnent avec plaisir le spectateur tout au long du film, et on ne peut s’empêcher d’être amusé par la candeur qui émane de son personnage. Peppy Miller anime le film et se transforme en bonne fée pour secourir celui qu’elle a tant admiré, cherchant par tous les moyens à lui communiquer sa joie de vivre et à lui faire comprendre que la vie continue, malgré tout. Durant tout le film, il y aura pourtant un déséquilibre entre les deux protagonistes: au début, George Valentin resplendit de toute sa gloire, il est admiré, envié, plébiscité. Ensuite, Peppy le surclasse, lentement mais sûrement, pour finir par lui “voler” son statut de star, alors même que George retombe dans l’anonymat. On retiendra un plan montrant Peppy montant allègrement les escaliers tandis que George descend d’un pas triste. Les deux personnages ne seront sur un pied d’égalité qu’à la fin du film, dans une scène finale où l’on peut admirer les talents de danseur des acteurs principaux.

On n’oublie pas non plus John Goodman, excellent dans le rôle du producteur attiré par l’appât du gain, mais qui sait tout de même se montrer humain, lorsqu’il accepte de redonner une chance à George.

Le film est accompagné d’une bande-son magnifique et entraînante, composée par Ludovic Bource, qui joue également un grand rôle quant à la facilité d’immersion dans le film.

Au final, on peut dire qu’au-delà de l’histoire d’amour entre Peppy et George, c’est l’amour du réalisateur pour le cinéma qui émeut. Oui, c’est un beau film que nous offre Michel Hazanavicius.

 Sarah Siegrist, 18 ans, Collège de Candolle, Genève

Advertisements
This entry was posted in TJC Genève. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s