Convaincre plutôt qu’être : “Les Marches du pouvoir”

Lors d’une campagne politique pour les primaires aux Etats-Unis, le jeune Stephen Meyers (conseiller idéaliste du gouverneur Morris pour le parti démocrate) s’engage pleinement en se battant pour le représentant qu’il croit être le plus juste et le plus honnête. Malheureusement, il découvre vite que ce monde cache en vérité une réalité bien différente de celle à laquelle il croyait. Corruption, journalistes maîtres chanteur, scandales sexuels et plus encore font partie du jeu et il lui faudra choisir son camp rapidement.

George Clooney dénonce une politique défaillante basée sur l’utilisation d’astuces peu recommandables. Même si le sujet ne nous paraît pas extrêmement original, le film tient du début à la fin, nous prouvant finalement que cet acteur est définitivement devenu un metteur en scène efficace de la scène contemporaine. Les renvois continus aux éléments qui marquent la situation américaine moderne (11 septembre, Monica Lewinsky, tourmente du parti démocrate…) sont introduits d’une manière captivante, en actualisant une vieille histoire qui pourrait dater des années 70. Les gros plans fréquents sur les personnages, les dialogues bien choisis et embellis par l’interprétation des deux acteurs principaux nous plongent enfin dans un monde d’apparences et d’illusions, où le plus important est de convaincre plutôt que d’être.

Althea Araya

Advertisements
This entry was posted in TJC Lausanne. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s