Win Win, vu par des adolescents jurassiens

GOBoillatDans le cadre du festival Delémont-Hollywood, en septembre 2013, de très nombreuses classes jurassiennes ont profité d’aller découvrir en salles quelques-uns des films suisses de l’année. Dans la foulée d’une projection scolaire, E-media a tenté de sensibiliser à la critique de film des élèves de 10e année HarmoS. Coachés par Gilles-Olivier Boillat, leur enseignant de français à Bassecourt, ils ont discuté en classe de la comédie de Claudio Tonetti Win Win (photo), avant de rédiger leurs impressions. Voici trois des textes livrés par ces élèves de 13-14 ans.

winwinWin Win, film accrocheur ?

C’est l’histoire du maire de Delémont qui doit organiser le concours de Miss Chine en Suisse.

Il a eu du mal à démarrer : les scènes se déroulent souvent dans des bureaux et les personnages parlent beaucoup de politique. Du coup pour les adolescents comme moi qui ne m’intéressent pas encore à la politique, c’est assez ennuyant. Par contre, le reste du film est facile à comprendre. C’est une comédie avec pas mal de moments drôles.

L’acteur principal, je ne l’ai pas trop aimé. Il n’a pas l’accent jurassien, surjoue et n’est pas spécialement drôle. Par contre, le vendeur de têtes de moine est rigolo et les misses super chouettes, ce sont elles qui donnent le « fun » au film.

Je trouve que le contraste entre la Chine et le Jura est très bien marqué avec le calme, la verdure en Suisse et le stress, les gratte-ciel, les grandes villes en Chine.

Le titre porte bien son nom car dans ce film tout le monde est gagnant, que ce soit le maire, le producteur de « Têtes de moine », les Chinois,… En plus Win Win  sonne un peu chinois.

J’ai aimé voir ce film parce qu’il se passe près de chez nous, qu’il est drôle et que l’histoire est agréable et accrocheuse malgré un début ennuyant.”

                                                                                                                                                  Magalie

“Je n’ai pas vraiment accroché à l’histoire. Le début a du mal à commencer. Il y a trop de politique, les personnages sont trop souvent dans un bureau ; en plus, les dialogues sont interminables. Il y a très peu d’action. J’ai dû me concentrer pour bien comprendre le début. Par contre, la suite du film est plus intéressante. L’histoire est facile à comprendre dans son ensemble.

Il y a plusieurs moments qui m’ont fait rire, comme par exemple quand les misses dorment sur la paille, quand on en voit une traire une vache ou quand une dit que les journaux sont gratuits.

L’acteur principal n’est pas très bien choisi. Il n’a pas l’accent jurassien et n’est pas spécialement rigolo. Ce sont plutôt les misses qui donnent le côté drôle du film.

Comme l’histoire se passe en Chine, il y a beaucoup de dialogues en chinois : il y a la plupart du temps des sous-titres mais quand il y a des traducteurs, cela fait un brouhaha pas possible. Je ne comprenais presque rien.

Le réalisateur donne une image du Jura plutôt campagnarde et pauvre alors que le chinois Chang s’attend à des hôtels de luxe. L’image de la Chine est riche avec des gratte-ciel et des limousines un peu partout.

Le titre porte bien son nom car dans ce film tout le monde est gagnant, que ce soit le maire, le producteur de « Têtes de moine », les Chinois…

Dans l’ensemble, le film est un peu ennuyant. Le point positif est que c’est chez nous.

Je m’attendais à mieux.”

Bastien

“Le film a eu du mal à démarrer : les acteurs ne parlent que de budget et sont tout le temps dans des bureaux, ce qui est lassant. J’ai dû me concentrer pour pouvoir comprendre le début. Mais sinon dans l’ensemble, l’histoire est facile à comprendre.

C’est une comédie avec plusieurs petites scènes qui m’ont fait rire, comme par exemple quand une Chinoise dit que les journaux sont gratuits, quand les misses se font piquer par les moustiques, quand l’avion atterrit à Bressaucourt ; ces moments m’ont particulièrement plu.

L’acteur principal je ne l’aimais pas trop. Il jouait trop son rôle et n’était pas drôle, tandis que les misses étaient rigolotes et chouettes.

Le réalisateur donne une image plutôt campagnarde du Jura. Il y a un fort contraste entre la Chine et le Jura : la verdure et les petits villages jurassiens, les gros bâtiments et les immenses villes chinoises.

Le nom Win Win est plutôt bien trouvé, car dans ce film tout le monde est gagnant : que ce soit le maire, le producteur de « Têtes de moine », les Chinois… En plus Win Win sonne un peu chinois.

Dans l’ensemble le film est ennuyant, mais la plupart des personnages sont cools et drôles. Cependant, je m’attendais quand même à mieux.”

Valentin

Advertisements
This entry was posted in TJC Lausanne. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s