“Noé”, de Darren Aronofsky

la_ca_0102_noah« Au commencement, il n’y avait rien. » En effet, difficile de savoir à quoi s’attendre d’un film qui raconte une histoire biblique, en y ajoutant ou n’y ajoutant pas ses petites modifications. Personnellement, je ne connais pas l’histoire de Noé telle qu’elle est décrite dans la Bible, alors c’est avec un certain intérêt que j’ai visionné ce film de Darren Aronofsky. Cette version de l’histoire proposée par le réalisateur offre un certain suspense, qui est appréciable, lorsque Noé, investi de sa mission divine, se retrouve face à un dilemme : faut-il vraiment, pour sauver ce monde créé par Dieu, mettre fin a l’humanité. On assiste aussi à une évolution intéressante du personnage central qu’est Noé.

En conclusion, ce que j’en retiens est l’idée globalement positive d’un film à la trame intéressante, aux prises de vue qui le sont tout autant: parfois très belles (des paysages islandais qui font bien croire à un monde biblique, des images en accéléré, apparemment chères à ce réalisateur, qu’on aime ou qu’on n’aime pas) et ce malgré certains éléments, comme les anges déchus, sortes de monstres ignobles mais finalement gentils, qui auraient peut-être pu être plus crédibles.

Puisqu’au final, il parvient à maintenir l’attention du spectateur sans forcément l’envoûter, Noah est un film que je pourrais éventuellement recommander, mais sans enthousiasme particulier.

Marco Bernardo, École de Maturité Spécialisée de Moutier, 18 ans
Marco_Bernardo

Advertisements
This entry was posted in TJC Berne and tagged , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s