BOYHOOD, de Richard Linklater – Les petits riens de la vie

boyhood-trailer-richard-linklater

Tourné durant 12 ans avec les mêmes acteurs, « Boyhood » est un film hors du commun.

Aujourd’hui, nous avons l’habitude de voir et de découvrir des films qui comportent beaucoup d’actions et très souvent des actions surfaites ! Sinon des films où d’incroyables drames surgissent ou alors des films contenant de multiples chaînes d’événements étonnants et de nombreuses péripéties.

Durant toute la durée de « Boyhood », j’ai justement attendu ces moments d’action, de phénomènes inattendus qui… ne sont jamais venus. Cependant, je n’ai pas été déçue par ce manque d’action ! Pour la simple et bonne raison que j’ai été face à un nouveau genre de film, un film qui se contente de raconter la vie d’un petit garçon, d’une famille américaine aussi ordinaire qu’une autre.

Avant d’aller voir ce film, je n’étais pas très emballée à l’idée d’aller au cinéma pour observer pendant 166 minutes la vie d’une famille normale comme on observe les animaux dans un documentaire à la télévision. Et pourtant, j’ai été surprise en bien. Oui, j’ai été surprise qu’un film sans rebondissement ni événement extraordinaire ait pu me plaire.

On s’attache vite aux personnages qu’on voit réellement grandir et on s’identifie facilement à eux car rien n’est surfait dans cette histoire. Ce n’est pas comme dans d’autres films où l’on voudrait ressembler aux acteurs : ici, nous pouvons clairement nous identifier à eux grâce aux différents contextes qu’il est possible de retrouver fréquemment dans beaucoup de familles. Quelques exemples : les scènes de ménage à cause d’un père absent, à cause d’un père alcoolique et violent, les disputes entre frère et sœur qui sont aussi agaçantes à regarder qu’à vivre, les petits gestes envers notre entourage (protection, amour …) qui sont difficiles à repérer au quotidien et par-dessus tous ces exemples, celui qui m’a fait énormément rire : le père qui promet pour dans quelques années un cadeau à son enfant, (une voiture de collection) ; lorsque le jour arrive enfin, l’enfant rappelle la promesse à son père… Forcément, celui-ci nie totalement avoir fait cette promesse ; dans « Boyhood » le père a vendu la voiture… Ces scènes là éveillent des souvenirs en nous et permettent justement de nous identifier à ces personnages.

J’admire les risques qu’a pris Richard Linklater, le réalisateur du film. Il a créé un projet vraiment fou ! Tourner un film durant 12 ans avec les mêmes acteurs est un challenge incroyable. Les contraintes étaient nombreuses : son budget était réduit, les acteurs et techniciens pouvaient abandonner le projet à n’importe quel moment, et surtout, il fallait réussir à rendre intéressante la banalité de la vie. Mais il l’a fait, et nous ne sommes pas déçus ! À la fin de ce film, on ressort du cinéma chamboulé et on se pose beaucoup de questions sur le sens de la vie. Preuve que le pari de Richard Linklater est réussi !

Pour conclure, ce qui m’a aussi beaucoup plu dans ce film, ce sont les repères temporels. On n’est jamais largué, on comprend toujours à quelle période nous en sommes grâce à des petits détails comme la coupe de cheveux des acteurs, leurs voix qui muent, leurs styles vestimentaires et leurs goûts musicaux qui changent, la prise de poids et de rides. Linklater signifie également les changements de périodes grâce à des références à l’actualité politique (l’élection du président Obama par exemple).

C’est un film que je conseille à tout le monde, il permet de prendre du recul par rapport à sa vie et de se poser des questions sur ce qui compte dans une vie, si les choses que nous considérons comme importantes le sont réellement et aussi, plus généralement, sur le sens de notre vie. Pour ma part, en sortant du cinéma j’avais «Carpe Diem » en tête.

Jonila Labenishti, École de Maturité Spécialisée de Moutier, 18 ans

Advertisements
This entry was posted in TJC Berne. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s