American Sniper de Clint Eastwood

249104.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxAmerican Sniper a créé une polémique car étant, pour certains, trop patriotique.
Mais est-ce vraiment le cas ?

Ce film chamboulant, stressant et essoufflant catapulte les spectateurs dès les premières secondes en pleine action militaire, aux côtés du personnage principal.
Le choix de ce début est très judicieux, je trouve, car nous rentrons sans difficulté dans l’histoire. De plus, il traduit bien, à mon avis, l’intention du réalisateur de mettre très en relief la difficulté, la dureté et la moralité extrême de la vie de militaire.

J’estime que de manière générale le scénario est très bien fait, car étant construit tout au long du film sur une alternance de scènes de combat durant la guerre à laquelle participe le personnage (scènes stressantes et pleines d’action, avec beaucoup de changements de plans ainsi que des décors impressionnants) et de scènes de sa vie privée (scènes plus calmes, souvent dans la maison , avec moins de changements de plans). D’une part cela instaure un équilibre qui permet au spectateur de souffler et l’empêche de saturer (et de décrocher du film) face à l’intensité des scènes de guerre.
D’autre part cela crée surtout, je pense, un effet assez intéressant pour le spectateur lui –même. Nous vivons par l’intermédiaire de ce scénario les mêmes brusques changements d’intensité que Chris Kyle. Nous sommes en quelque sorte soumis au même décalage que lui, et cela permet de mieux comprendre, voire même de vivre sa difficulté à ré-atterrir lors de ses congés militaires.
J’en ai déduit que Clint Eastwood cherchait à dénoncer les effets néfastes et les chocs psychologiques qu’induit la guerre sur ses acteurs et leur entourage.

En ce qui concerne les personnages, je les ai en effet trouvés pour la quasi totalité extrêmement stéréotypés, autant physiquement que psychologiquement. Le personnage principal étant à mon avis le plus caractériel de tous. De plus, j’ai pu noter que les personnages évoluaient pour la plupart très peu tout au long du film.
Mais là encore je vois cela plutôt comme une intention ironique du scénariste et une manière de dénoncer le côté, sur tous les plans, extrême du monde militaire.
Je conclurais donc plutôt que American Sniper n’a rien de trop patriotique, contrairement à ce que certaines critiques prônent. Il est même à mon avis à l’opposé de cela.

Nadège Marwood, Lausanne

Advertisements
This entry was posted in TJC Lausanne. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s