American Sniper de Clint Eastwood

397524.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxChris Kyle (Bradley Cooper) est un jeune homme du Texas typique ; rustre, bagarreur, séducteur et souhaitant devenir un cow-boy…du moins jusqu’au jour où ce grand gaillard réalise qu’il veut que sa vie ait un sens, qu’il veut consacrer celle-ci à défendre son pays, qu’il veut devenir un sniper.
Ce film réalisé par Clint Eastwood est un chef-d’œuvre. Comme dans beaucoup d’autres films de ce talentueux réalisateur, nous retrouvons son souci du réalisme face à des faits historiques. Plus violent qu’Invictus, American Sniper est toutefois un très bon film où Clint Eastwood montre que la violence dans les guerres n’est pas gratuite, qu’aucun tir n’est inutile, qu’il y a toujours une raison. Les différentes ambiances dans ce film (familiale, tendue,…) sont extrêmement bien représentées. C’est ce qui m’a beaucoup plu. Les décors et les costumes sont assez simples, sans trop d’artifices inutiles. Ce qui permet à la personne qui regarde le film de se sentir à l’aise et de supporter plus facilement les scènes tout de même assez violentes auxquelles elle va assister.
Bradley Cooper réalise dans ce long-métrage une performance époustouflante ; il incarne totalement son personnage de jeune homme venant du Texas, un peu blasé, essayant tant bien que mal de ne pas succomber à la pression produite tout autour de lui, le rendant très réel. Son jeu d’acteur, et tout particulièrement avec Sienna Miller (sa femme dans le film), est très riche et réaliste. Je trouve dommage que le film soit très centré sur le personnage principal et sa femme. D’autres personnages secondaires auraient pu avoir plus d’importance, le frère de Chris Kyle par exemple ; son histoire dans le film se termine de manière trop simple voire même incomplète. Ou les deux enfants de Chris Kyle, présents dans très peu de scènes. Cela aurait pu donner un peu plus d’aération au film.
Le fait qu’il y ait peu de musique, voire même pas du tout durant la plupart des moments de suspense est un très bon choix.
Le film alterne entre les scènes lentes et les scènes « rapides, stressantes » ce qui permet au spectateur de souffler, de se préparer à la prochaine péripétie.
Par contre certaines scènes sont superflues ou peu réalistes. La rencontre entre Chris Kyle et sa future femme est « américanisée », assez classique dans le monde du cinéma et l’on aurait pu attendre de la part de Clint Eastwood qu’il trouve une façon plus originale pour les deux tourtereaux de se rencontrer. Toute l’histoire à propos de la vengeance contre le sniper du camp ennemi me paraît aussi superflue, le suspense dans ce film est déjà bien présent il n’y a nul besoin de rajouter cette petite compétition entre les deux snipers.
Les effets spéciaux, le montage et la manière dont les scènes ont été filmées ont un impact assez important sur ce film et augmentent de manière impressionnante le stress durant les scènes « sur le terrain », on a vraiment l’impression d’être juste à côté du sniper, de voir par dessus son épaule et que c’est aussi sur nous que l’on va tirer.

Ludivine Marwood

Advertisements
This entry was posted in TJC Lausanne. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s