Insomnia (2002) de Christopher Nolan

affiche.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxUn dangereux manque de sommeil
Dans le film « Insomnia », l’inspecteur Will Dormer, incarné par Al Pacino est envoyé en Alaska, dans une région où le soleil ne se couche pas pendant l’été, pour résoudre le meurtre d’une adolescente. Or, Will est pris d’insomnie et manque de réactivité. Il tue par négligence son partenaire de longue date Hap, lors d’une embuscade pour coincer le tueur de l’adolescente, Walter Finch. Cependant, Will a-t-il fait exprès de tuer son partenaire ou s’agit-il d’un accident dû au brouillard présent et au manque de sommeil ? De plus, le meurtrier est témoin de l’incident, et va donc tout faire pour tenter de s’innocenter tout en faisant du chantage à Will. Dormer ne peut pas briser sa carrière mais ne peut pas non plus innocenter un meurtrier. Il va donc se retrouver dans une situation pleines de dilemmes tout en n’étant pas réactif au maximum car il manque de plus en plus de sommeil le long du film.
Une enquêtrice locale va également essayer de résoudre le meurtre de Hap, ce qui rajoute du suspens étant donné que Will tente désespérément de cacher les preuves qui pourraient l’inculper.
Tout au long du film, on se rend compte que les apparences peuvent être parfois trompeuses en découvrant le protagoniste de plus en plus méfiant et de plus en plus corrompu. En effet, on lui découvre une manie de toujours vouloir s’innocenter, tout en essayant de faire accuser un autre. À la fin, on constate même qu’il a été jusqu’à falsifier des preuves pour prouver la culpabilité d’un homme sur la seul base de son instinct.
Pourtant, on compatit avec lui car c’est un homme, certes impulsif, mais qui agit toujours d’une façon qui pour lui est la plus juste. Certains pourraient même s’identifier à lui car on peut imaginer qu’il est difficile de réfléchir raisonnablement quand le sommeil n’est pas satisfait.
Enfin, ce film est un thriller haletant où le suspens se ressent, notamment dans la musique mais aussi dans les flashs récurants du protagoniste.

Clara Gil, 17 ans, Gymnase de Morges

Advertisements
This entry was posted in TJC Lausanne. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s