Le Cercle des poètes disparus(1989) de Peter Weir

18462092.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxLe film se passe dans un internat tourné vers une éducation très stricte et suit les aventures de Todd Anderson qui entre à l’internat. Il rencontre son colocataire, qui le présente à un groupe d’amis. Intervient ensuite leur nouveau professeur de lettre, Mr Keating (Robin Williams), aux méthodes d’enseignements plutôt particulières, ne plaisant pas à tout le monde. Le groupe d’amis crée ensuite “le cercle des poètes disparus”, une assemblée où ils se lisent des poèmes qu’ils composent en partie; ces étudiants vivent ensuite plusieurs aventures qui se termineront dramatiquement.
Excellent, le film critique toute une époque où les principes étaient très différents d’aujourd’hui et où les parents choisissaient l’avenir de leur fils à sa place. Robin Williams est très touchant dans son rôle de professeur. Ce personnage est un véritable poète qui se distingue par ses méthodes particulières; il représente bien cette époque où sortir des rangs pouvait être mortel (il devient le bouc-émissaire de la société à la fin du film).
Le film a beau avoir plus de 20 ans, il a très bien vieilli. Ceci est sûrement dû à l’endroit où il a été tourné, déjà vieux pour l’époque. Chaque personnage est différent et a sa place dans le film: les deux geeks, le timide, le rebelle, le gentil leader, l’amoureux gentil et le dernier plutôt niais. Ce groupe forme un terrible ensemble qui porte l’audience pendant l’ensemble du film.
Le film réussit là où beaucoup échouent, parce qu’il mélange habilement le drame avec l’humour et un peu d’amour ,et il nous emporte avec lui dans son ambiance parfois véritablement triste.
“Le Cercle des poèmes disparus” est l’un de ces films qui vous marquent en le regardant. Ne serait-ce qu’à cause de toutes les références aux poètes et poèmes, citations et autres, judicieusement choisis pour vous faire réfléchir encore après la vision. C’est un film qui vous fera passer du rire aux larmes, même 20 ans après.

Victor Vermot, Gymnase de Morges

Advertisements
This entry was posted in TJC Lausanne. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s