Quand la critique s’enseigne à Castellinaria

FullSizeRender

L’heure était à la gravité, samedi à Bellinzone, au moment d’ouvrir la 28e édition de Castellinaria, festival du cinéma jeune public. Même outre-Gothard, les attentats de Paris hantaient toutes les têtes. Le président du festival Gino Buscaglia est monté sur scène en compagnie du président du Festival de Locarno Marco Solari. Tous deux ont scandé une profession de foi commune : face à l’ignorance et à la barbarie, leurs festivals ont pour vocation d’opposer la connaissance (du monde, de l’Autre), de favoriser la compréhension, de faire prévaloir la culture, avec un sens farouche de la liberté. Le film d’ouverture était par son titre emblématique de ce programme : HUMAN, de Yann Arthus-Bertrand, donne à entendre des anonymes de toutes races et provenances pour faire émerger, dans la diversité, ce qui résonne d’une seule et même humanité.

Dimanche matin, l’atelier critique mis conjointement sur pied par Castellinaria et e-media.ch a réuni 11 participants de 15 à 20 ans (dont huit jurés du festival). La plupart sont des membres actifs de l’antenne tessinoise de la TRIBUne des jeunes cinéphiles, animée par la très dynamique Manuela Moretti. Celle-ci a créé un groupe WhatsApp pour battre le rappel quand des films sont à découvrir en primeur. Les derniers films critiqués par les jeunes sur ce blog ? DHEEPAN d’Audiard et SANGUE DEL MIO SANGUE, de Bellocchio.

Dimanche, les participants à l’atelier mené par Filippo Demarchi ont d’abord découvert le dernier et très personnel film de Michel Gondry MICROBE ET GASOIL. Après le repas, la critique de cinéma italienne Annamaria Pasetti (photo ci-dessous) a livré une masterclass dans un style convivial et direct, pour amener les jeunes à structurer leur effort de rédaction sur le film *.

FullSizeRender-2

Première étape : rassembler des souvenirs sur des moments forts du film ou des répliques clés (comme celle-ci : “Ce sont les crises qui révèlent les leaders“). Annamaria Pasetti a mis en garde contre le risque est de trop raconter la trame d’un film, au risque de ruiner la vision au lecteur. “L’important, c’est de dire ce que vous pensez ! Faire de la critique, ce n’est pas dire “j’aime – j’aime pas”. C’est une science, qui consiste à analyser un texte (le film), à la manière d’un puzzle. On fractionne le film en pièces distinctes, puis on trouve le moyen de les mettre ensemble dans un texte critique“.

Les bons films ne sont pas unidimensionnels, a aussi insisté la critique. Avec sa tonalité autobiographique, “Microbe et Gasoil” a des airs de Bildungsroman mâtiné de road movie, sur le ton de la comédie. Faut-il à tout prix dégager un “message” ou une “morale” d’un film ? Annamaria Pasetti estime que la valeur d’un film augmente à mesure qu’il ouvre des questions. “On se souvient plus volontiers d’un film qui vous ouvre l’esprit que d’un film qui vous donne des réponses…

Etre critique ne s’improvise pas, a aussi souligné l’intervenante. Il faut une préparation, des pré-requis. Entre autres une connaissance objective de l’histoire du cinéma et des théories du cinéma, une maîtrise de la terminologie du septième art. Il convient aussi de garder à l’esprit que le cinéma est une représentation de la réalité : chaque choix de mise en scène a une signification !

Avoir une expérience de vie aide à exprimer une vision plus complexe du monde“, a conclu Annamaria Pasetti. “Cela vaut aussi pour les critiques ! On ne se nourrit pas que du cinéma. Visiter une exposition sur l’art médiéval est plus enrichissant que voir dix films en costumes sur cette époque…

Christian Georges

*Les critiques des participants à l’atelier seront publiées prochainement sur ce blog

 

 

 

Advertisements
This entry was posted in TGC Ticino. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s