Echos du Locarno Festival 2017 (6) – Person to Person

Person to Person, second long-métrage du réalisateur Dustin Guy Defa, relate une journée de plusieurs new-yorkais. Plus précisément, le film débute à l’aube et, jusqu’au crépuscule, suit trois groupes de personnages que rien ne semble lier, si ce n’est la ville et un thème commun : leur manifeste difficulté dans les rapports humains. Chaque groupe est associé à une trame narrative différente.

La première s’articule autour de Bene (Bene Coopersmith), un collectionneur de vinyles qui reçoit l’appel de Paul (Buddy Durress), propriétaire d’un disque très rare que Bene convoite. Bien que Paul soit apparemment peu connu dans le circuit, Bene lui fait confiance et décide de se rendre chez lui afin de faire une offre. Pendant ce temps, Ray (George Sample III), le colocataire de Bene qui passe habituellement ses journées affalé sur le canapé, se voit contraint de quitter l’appartement. Ray décide en effet d’aller se cacher ailleurs après avoir reçu des menaces de la part du frère de son ex-petite amie (Isiah Whitlock, Jr.) dont il a posté des photos nues sur un site pour adultes.

La seconde histoire est quant à elle axée sur l’enquête relative à un homicide présumé, dont la suspecte principale est la veuve (Michaela Watkins) du défunt. Phil, journaliste interprété par Michael Cera, informe sa stagiaire Claire (Abbi Jacobson) que leur mission du jour est de couvrir cette affaire. Leur quête de la vérité les amène rapidement sur la piste d’un horloger (Philip Baker Hall) qui semble mystérieusement lié à ce qui semble être un meurtre.

La dernière intrigue est portée par Wendy (Tavi Gevinson) et son amie Melanie (Olivia Luccardi), deux adolescentes qui décident de sécher les cours ce jour-là. Au fil de leurs conversations, Wendy réalise peu à peu que leur vision du monde a changé. Elles ont chacune évolué différemment et Wendy commence à craindre la perte de son amie d’enfance. Sa peur redouble lorsque Mélanie invite son petit ami à les rejoindre, ce dernier creusant plus encore le fossé qui les sépare.

Les relations représentent le cœur du film et sont parfaitement mises en valeur par la complicité, voire parfois l’osmose entre les acteurs. Mention spéciale à Bene Coopersmith et Buddy Durress, tous les deux acteurs non professionnels, dont le naturel à l’écran, dans leurs conversations, est particulièrement agréable. Bien que chaque personnage soit fondamentalement confronté au même problème, à savoir sa place au sein de la société, des individus qui l’entourent et de ses interactions avec ces derniers, le film parvient à ne pas se répéter en exposant des situations radicalement différentes.

L’alchimie entre les personnages est également une pièce maîtresse de l’atmosphère du film, qui pourrait être qualifiée de « feel good » au vu de l’humour et de la bienveillance de ses protagonistes. Le style contribue aussi à former un univers cotonneux, avec une teinte de nostalgie, amenée notamment par la musique, le format 16mm, les décors, les vêtements et la mise en scène en général. Bien que le résultat soit satisfaisant, il n’a rien de novateur, ce qui semble quelque peu regrettable, voire ironique, pour un film en compétition dans le Concorso Cineasti del presente et censé représenter un cinéma tourné vers l’avenir.

Person to Person garantit de passer un agréable moment en compagnie de personnages attachants, incarnés par des acteurs de talent. Le film est léger, même s’il peut sembler comme une bouffée d’air frais, attention tout de même à l’odeur de renfermé.

Luca Moessner

Advertisements
This entry was posted in Locarno Festival 2017. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s